L'AECID participe à la Table Ronde des bailleurs de fonds sur le financement du PDES 2012-2015 et l'initiative 3N du Niger



Entre 12 et 14 novembre, la capitale française a reçu 46 délégations de différents pays, les organismes multilatéraux et les institutions financières, afin de discuter du programme de financement du développement économique et Social 2012-2015 (PDES), document de planification stratégique à moyen terme du Niger, intégré dans le programme « Renaissance 2030 », avec lequel le gouvernement de ce pays du Sahel entend promouvoir une croissance économique inclusive et progrès dans l'amélioration des conditions de vie de sa population.

En outre, ce forum a servi pour la présentation de son financement de l'initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens, son sigle en français). Il s’agit de la stratégie de sécurité alimentaire et de développement rural avec laquelle le Niger entend augmenter le poids du secteur primaire pour améliorer sa productivité et sa compétitivité, mais aussi à fournir des réponses aux crises alimentaires récurrentes que souffre périodiquement ce pays sahélien. Cet événement, couvert par une vingtaine d'agences de presse, a eu la présence d'une délégation espagnole composée du Directeur de la Coopération avec l'Afrique et l'Asie, Mr. Alberto Virella et le Coordonnateur Général du BTC du Niger, Mr. Juan José Lavín. Dans son discours, le Directeur de la Coopération avec l'Afrique et l'Asie a félicité le gouvernement nigérien, dont le président Issoufou Mahamadou qui conduit la délégation du Niger, á l'organisation de cet événement. De même, a noté l'alignement de la Coopération Espagnole avec les deux documents stratégiques à un moment qui coïncide avec la définition d'un nouveau cycle de Coopération hispano-Niger qui se concrétisera avec l'élaboration du Cadre de Partenariat avec le Niger, aussi il a souligné la nécessité d'intégrer d’une manière  plus déterminée l’approche genre dans la mise en place de ces politiques publiques. En ce sens, a rappelé le débat suscité chez certains secteurs traditionnels du Niger, le projet de loi pour la protection des filles en âges d’aller á l’école, et j'encourage le gouvernement nigérien à poursuivre des politiques visant à la reconnaissance des droits des femmes et des filles au même pied d'égalité.

UNE COOPÉRATION QUI CONTRIBUE EFFICACEMENT À LA RÉALISATION DES OMD 

Depuis la signature de la Commission Mixte hispano-Niger, AECID est intervenue dans quatre secteurs prioritaires, au Niger, auxquels il faut ajouter sa contribution à travers l'OAH pour soutenir le Niger contre les différentes crises alimentaires récurrentes, subies par le pays au cours des cinq dernières années. En ce sens, plus de 70 % des fonds ont été destinés à soutenir le secteur du développement Rural, où on a intervenu avec une approche basée sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, soutenant des sous-secteurs tels que la petite irrigation, au centre de la politique agricole, promu par le Niger dans le cadre de la I3N ; dans le secteur de la santé, où l'AECID est depuis le mois de mai et le représentant de tous les donateurs de cette table sectorielle au Niger. Particulièrement pour ce secteur, la contribution espagnole a aidé à améliorer la santé maternelle et infantile, comme le souligne dans son article "réduction de la mortalité infantile au Niger: à Count-down to 2015 pays étude de cas" la revue spécialisée The Lancet, a entraîné une diminution de 5’1 % de la mortalité infantile des enfants de moins de 5 ans au cours des 15 dernières années.