La Coopération Espagnole appuie l'extension du service sanitaire en milieu rural nigérien


Le 30 mai passé, une délégation coprésidée par l'Ambassadeur de l'Espagne au Niger, Mr. José Luis Pardo et le Ministre de la Santé Publique du Niger, Mr Mano Aghali, s'est déplacée á Konni pour procéder à l'inauguration du CSI (le Centre de Santé Intégré) de cette population située au sud de la région de Tahoua et frontalière avec le Nigeria. Le dit centre est l'une des réalisations de la Convention Régionale "Développement Rural et la Santé Primaire et Reproductive au Mali et Niger" qu'exécute l'ONGD MPDL.

L'inauguration de ce CSI, confirme l'engagement de la coopération espagnole d'appuyer l'extension du système sanitaire, premier axe d'action repris dans le Plan de Développement Sanitaire (PDS 2011-2015), un document de politique du secteur santé au Niger. Selon les mots de l'Ambassadeur de l'Espagne au Niger, M. José Luis Pardo, cet appui au secteur nigérien de la Santé se réalise "principalement à travers de trois instruments : l'appui programmatique du Fonds Commun de Santé, dans lequel l'Espagne avec la France, l'UNICEF et GAVI Alliance appuient d'une manière systémique les 8 axes du PDS; les contributions qui se mobilisent à travers des Agences de Nations Unies  présentes dans le pays, en particulier l'UNICEF et le PAM, qui de (colère) interviennent dans la lutte contre la malnutrition infantile et l'atténuation des épidémies récurrentes comme le choléra; et finalement, les interventions que les ONGD exécutent avec une approche de proximité à la population mais toujours alignées avec les objectifs de la politique sanitaire nigérienne ".

Aussi, Mr. Pardo a évoqué dans son discours une question fondamentale vis-à-vis du fonctionnement efficace du centre sanitaire, et qui implique une mobilisation de ressources humaines "conformément aux nécessités de la population, pour laquelle le ministère de tutelle doit compter avec une politique qui stimule la mobilisation du personnel sanitaire en particulier en milieu rural".

Pour finir, l'Ambassadeur de l'Espagne au Niger a mis en relief l'importance du CSI pour l'extension d'une santé universelle et de qualité, particulièrement en milieu rural, avec une approche qui appuie la mise en place des plans du gouvernement nigérien pour améliorer la santé sexuelle et reproductive de ses citoyens, dans un pays ou la croissance exponentielle de la population implique non seulement des graves problèmes sanitaires au niveau de la population féminine mais aussi un énorme défi vis-à-vis d'une croissance proportionnelle d'emploi ainsi que pour l'offre de services sociaux du pays.

Le Ministre nigérien de la Santé a remercié pour sa part le caractère exemplaire de l'exécution du projet de la part de l'ONGD espagnole "le Mouvement par la Paix" (MPDL) et l'insertion parfaite du projet dans la Politique Sanitaire nigérienne, en contribuant de cette façon, à améliorer l'accès aux services publics de la santé à une partie de la population nigérienne ayant plus de difficultés qui est celle installée en monde rural.

Après les discours, la délégation qui était accompagnée par les autorités régionales de Tahoua, des représentants du District Sanitaire de Tahoua et le Coordinateur Général de la Coopération Espagnole au Niger, a procédé à la coupure de rubans et à la visite des installations composées par un édifice principal pour les consultations générales, un édifice de maternité et d'un hangar pour les vaccinations. Le Directeur des Infrastructures et d'Investissements Sanitaires du MSP nigérien a loué la qualité de l'édifice, qui pour une valeur de plus de 650.000€, a été aussi équipé dans le cadre de ce projet exécuté par MPDL.

Dès 2008, la Coopération Espagnole au Niger a  mobilisé plus de 40M d' € pour appuyer l'amélioration de la santé maternelle - infantile dans ce pays saheliano avec le plus élévé taux de la fécondité au monde (7,9 enfants par femme), un taux elévé de mortalité maternelle (920 pour 100.000 naissances) et une malnutrition infantile qui touche la moitié des enfants nigériens. Dans le cadre du nouveau Cadre d'Association Pays 2014-2016, le secteur santé continuera d'être un secteur de concertation de la Coopération Espagnole au Niger qui contribue à l'objectif de ce MAP : contribuer a l'amélioration de la Sécurité Alimentaire et nutritionnelle de la population nigérienne la plus vulnérable, en prévenant ses causes, en intervenant sur ses effets et en construisant la résilience à un niveau local, national et régional.

L'Espagne dès 2012 représente les partenaires techniques et financiers du Ministère nigérien de Santé Publique et elle est le point focal des contribuables au Fonds Commun de Santé.