L'AECID contribue à améliorer la production de riz au Niger à travers la réhabilitation de périmètres et nouveaux systèmes d’irrigation


L’AECID finance un projet de réhabilitation des périmètres du riz, dans le but d'améliorer la production de ce produit dans certaines coopératives à Niamey au Niger. Une délégation dirigée par l'Ambassadeur d'Espagne au Niger, Soledad Fuentes  et les fonctionnaires du gouvernement nigérien, a visité les travaux exécutés par l'entreprise publique espagnole Tragsa. 

L'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) contribue au Niger pour améliorer la production de riz, grâce à un projet qui vise à renouveler la gestion des périmètres de riz de différentes coopératives de la Commune V de Niamey comme Saadia Aval, Saadia D'amont et Kirkissoye.

L’Entreprise publique espagnole Tragsa qui intervient dans ce domaine depuis 2010, a pour principaux bénéficiaires la Fédération des Unions des coopératives de producteurs de riz (FUCOPRI) et a pour but de réhabiliter l'irrigation et les infrastructures de gestion du riz. 

En ce sens, grâce à la réhabilitation de la digue extérieure qui protège les cultures des ascensions du fleuve Niger, et le nettoyage des canaux de distribution et de la rénovation de groupes de pompage, on vise à rationaliser l'utilisation de l'eau et de perfectionner les techniques d’obtention du riz. 

La réforme des infrastructures est complétée par la remise en état et conditionnement d'entrepôts et bureaux, ainsi que des formations en gestion des coopératives, la vie associative et bonnes pratiques agraires. De la même façon, le projet a cherché aux responsables des politiques agraires des graines pour semer.

Avec la plupart de ses activités finalisées, il manque seulement á l'intervention l'installation de trois nouvelles stations flottantes qui permettra le ravitaillement en eau en période d’étiage. C'est un système efficace, choisi par les représentants des coopératives avec l'entreprise exécutrice et les responsables techniques Nigériens, qui devrait être prêt avant la fin de l'année. 

Le directeur de l'Afrique subsaharienne de l'AECI, Alvaro Ortega, qui a fait partie de la délégation qui a visité les oeuvres, a salué le travail accompli jusqu'à présent et a mis l’action sur l'importance d'exécuter correctement la dernière partie de l'action.

Pour sa part, les coopératives ont remercié la coopération espagnole pour le soutien apporté au cours de ses dernières années et ont profité de l'occasion pour formuler d'autres demandes pour l'avenir.

Lors de la visite, aussi a été observé les activités de transformation et la vente de riz par des coopératives, dans le cadre d'un autre projet financé par AECID et exécuté par MPDL, dans lequel un groupe de femmes transforment et commercialisent le riz produit dans la commune de Niamey V.