L'AECID termine avec succès les engagements pris dans sa première phase de la coopération au Niger


Avec la réunion de suivi de l'articulation de la I Commission hispano-Nigérienne, tenue mercredi dernier 31 à Niamey, on parvient à la fin de 4 années de coopération entre les deux pays. La partie nigérienne comme la partie espagnole ont examiné à fond le travail accompli par la coopération espagnole au cours de ces quatre années et ont ratifié le document de suivi des accords établis. 

L'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) a largement honoré á ses engagements suscrits en 2008 avec la République du Niger, selon la partie espagnole et la partie Nigérienne au suivi de la Commission Mixte qui définit les lignes de base de l'action de la coopération espagnole au Niger pour la période (2008-2011). 

De cette manière, l'Agence a largement dépassé les 30 millions d'euros prévus dans un premier temps, atteignant un décaissement d'environ 90 millions d'euros pour le pays du Sahel et a financé de nombreuses interventions menées par les ONG, les acteurs multilatéraux et les institutions au Niger.

Avec l'objectif stratégique de contribuer à la réduction de la vulnérabilité de la population du Niger, l'AECID a concentré ses travaux sur l'action humanitaire et  quatre secteurs prioritaires,  développement Rural et lutte contre la faim, santé, genre et la culture. 

Au moyen d'actions pour la promotion du développement rural durable, orientée á la sécurité alimentaire, la majeure couverture  des besoins de base et l’augmentation des capacités des femmes dans les régions de Tahoua, Maradi et Zinder l’AECID a été consolidée et érigé comme l'un des plus grands donateurs internationaux dans le pays, ainsi que des pays avec la France ou l'Allemagne. 

La coopération espagnole a conçu le stade de la collaboration de la Commission mixte, comme une période d'apprentissage et de connaissances, grâce à qui a été capable d’approfondir dans la réalité du pays et certains acteurs et institutions nigériennes.

L'Ambassadeur d'Espagne au Niger, Soledad Fuentes, qui a salué la « bonne collaboration » entre les deux pays au cours des dernières années et s'est engagée à continuer le travail au Niger, un des pays prioritaires pour la coopération espagnole et qui « continuera d'être un objectif important » a fait remarquer de la même façon. 

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère des affaires étrangères du Niger, Maiga Zakariyaou Adamou, a encouragé la coopération espagnole de continuer d'investir au Niger et il a remercié le soutien apporté tout au long de ces années. 

Après la signature de la révision de la Commission mixte on devra maintenant commencer une période de réflexion commune entre les différents acteurs de la coopération espagnole au Niger qui aboutira à l'élaboration du cadre de partenariat pays et la signature de la II Commission mixte, dans le but d’orienter les politiques de coopération de l'Espagne avec le Niger dans un contexte où devraient prévaloir l'efficacité et la concentration des effectifs de la coopération espagnole dans le pays, afin de produire un plus grand impact dans l'accompagnement de la politique de développement du Niger.