Appui urgent à la sécurité alimentaire

Projet PUSA II
Tillábery

Le Niger traîne une crise alimentaire aigüe il y a une décennie, dut en partie, aux  mauvaises campagnes agricoles ces derniers années et à la montée historique des prix des produits de première nécessité. L'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) travaille au Niger depuis 2008 pour contribuer à améliorer cette situation et, avec ce but, il a accompagné le lancement cette semaine du Projet d’Appui Urgent à la Sécurité Alimentaire (PUSA II) dans la région de Tillabéry –au nord de Niamey-. 

Le projet compte avec un budget de 15 millions de dollars entièrement financé par l'AECID et s'encadre dans d'une action commune avec la Banque Mondiale, le Fond de Développement Agricole (FIDA) et le Fonds OPEP pour le Développement International. L’objectif principal de l'intervention est d´augmenter la production du riz et de restaurer les actifs productifs de la région de Tillabéry, une des régions la plus affectée du pays dans le domaine de sécurité alimentaire. 

L'action devrait bénéficier à 180.000 personnes –parmi lesquels 30.000 éleveurs et agriculteurs- et il impliquera la réhabilitation des périmètres de rizières  de 6 communes, choisies en tenant compte du niveau de déficit en céréales -entre 60 et 90%-et compte tenu de la vulnérabilité du lieu et l'absence de conflits. Avec approximativement 2 millions de dollars, la première phase du projet il visera à restaurer les moyens de production, en distribuant près de 17000 pièces de bétail entre 5600 fermes et en créant une  banque de alimentaire pour les périodes de contre saison.

La deuxième partie du projet, la plus importante en ce qui concerne la dotation budgétaire avec 12 millions de dollars, essayera d’augmenter d’une façon durable la production locale du riz. Pour atteindre cet objectif, quatre périmètres d'irrigation d'une surface totale de 1.073 hectares seront réhabiliter et il permettra de renforcer le système de multiplication et de distribution de semences. 

De la même façon, le projet appuiera la gestion technique et financière des coopératives et 1 million de dollars sera destiné à la coordination, le suivi et l'évaluation du projet, qui sera exécuté par PRODEX et dont la durée sera de 3 ans.  

PROMOUVOIR LES PRODUITS LOCAUX 

Le Coordinateur Général de l'AECID au Niger, le Représentant de la Banque Mondiale au Niger et le Ministre de l 'Agriculture du pays se sont déplacé à Tillabéry pour voir sur le terrain le lieu d'intervention du projet. 

Le représentant de l'AECID au Niger, Pedro Pablo Viñuales, a souligné “l'importance de soutenir les exploitations familiales agricoles et pastorales et de promouvoir la compétitivité dans le marché interne de ce type de produits, à l'égard des produits importés”. En plus, il a ratifié l'engagement de la coopération espagnole dans la lutte contre l´insécurité alimentaire et il a montré la “ disponibilité totale ”, dans le contexte de  signer l’année prochaine un nouveau accord de coopération bilatérale avec les autorités nigériennes. 

Pour sa part, le Ministre de l'Agriculture, Oua Saidoua, a formulé le projet conforme à  l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), l’une des mesures prioritaire de l'actuel gouvernement, qui vise à atténuer la situation d'insécurité alimentaire présente de façon chronique au pays.

Le PUSA fait partie du Programme Globale de Réponse à la Crise Alimentaire élaboré par la Banque Mondiale et à laquelle l'Espagne a contribué 80 millions d'euros. Depuis son arrivée au Niger en 2008, l'AECID travaille dans le secteur de la sécurité alimentaire comme un des secteurs prioritaires et seulement en 2011, elle prévoit débourser plus de 5 millions d'euros.